HOME / Rencontre avec Jean d’Ormesson

INTERVIEW - Jean d'Ormesson

L'académicien Jean d'Ormesson a offert ses mots pour ouvrir le livre Rendez-vous place Vendôme qui vient d'être publié chez Gallimard pour l'anniversaire des 80 ans du Comité.

Cher Maître, que vous évoque la place Vendôme ?

« Paris est à l’image du peuple français : unique et multiple.

« Pour les uns, la Ville-lumière, ce sont les Champs-Elysées, la Concorde, l’Etoile. Pour les autres, les Invalides avec sa coupole d’or ou le Champ-de-Mars avec ses souvenirs. Pour d’autres encore, la tour Eiffel, le Louvre, le Palais-Royal, le Quartier latin ou l’île de la Cité avec ses ponts et ses quais.

« Pour tous, le cœur de la légende liée pour toujours à Paris bat sur la place Vendôme. Entre l’Opéra et la rue Saint-Honoré, tout le long des rues de la Paix et de Castiglione jusqu’au jardin des Tuileries, aujourd’hui comme hier – et comme demain -, toutes les fées de Paris se sont donné rendez-vous. Dans un des décors les plus célèbres du monde ont accouru et concouru la beauté, la grâce, le charme, l’élégance, la tradition et l’invention.

« Nulle part ailleurs, l’excellence, le luxe suprême du savoir-faire ne brillent avec tant d’éclat. Tentation est l’autre nom de la place Vendôme. Faites comme la planète entière : allez place Vendôme les yeux fermés – ou plutôt grands ouverts. Vous pouvez tout autour, vous habiller, vous couvrir de parfums ou de bijoux, satisfaire tous vos goûts et toutes vos envies, vous loger dans des hôtels de rêve, illustrés par Proust, par Cocteau, par Hemingway et par tant d’autres.

« Vous pouvez aussi vous souvenir de Louis XIV qui veut faire de la place le symbole de la splendeur de son règne. De Jules Hardouin-Mansart qui élève les façades plus de trois fois centenaires de ce théâtre incomparable où ont été joués tant d’épisodes de l’histoire de Paris et de la France. De Louis-Michel Le Peletier de Saint-Fargeau, mon aïeul, député de la noblesse à la Constituante, ami de Robespierre, régicide, assassiné par un garde du roi la veille de l’exécution de Louis XVI et dont le corps fut exposé au centre de la place où s’élevait l’hôtel de sa famille. De Bonaparte triomphant qui fait graver sur la colonne, à la façon de Trajan, le récit de ses victoires. De Courbet qui la fait abattre en 1871, avant d’être condamné aux frais de sa reconstruction.

« Peu de lieux de la planète sont aussi riches en passé, en beauté, en innovation, en rêves.

« Longue vie à la place Vendôme, chef-d’œuvre d’harmonie, et à sa colonne de légende ! 

 

INTERVIEWS

Les membres
du comité directeur

EN SAVOIR PLUS

ACTUALITé VENDôME

  • Mardi 18 Decembre

    Boucheron : La boutique Vendôme rouvre ses portes après une restauration dans les règles de l'art

  • Mardi 18 Decembre

    Les maisons accueilleront leurs clients jusqu'à 20 heures les 20,21 et 22 décembre.

  • Lundi 20 Fevrier

    Rendez-vous place Vendôme, un beau livre anniversaire